La décennie la plus payante en bourse

Par 01/01/2020 bourse
S&P500 DeLorean

Étonnamment, ce n’est pas la décennie qui vient de se terminer qui fut la plus payante à la bourse américaine. Depuis les années 1930, soit les années de récupération de la grande dépression économique, la décennie 2010 à 2019 fut la quatrième en importance pour ce qui est des gains cumulatifs de l’indice élargi des valeurs boursières américaines. Entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2019, le S&P500 a accumulé +256% de gains soit un rendement annualisé moyen de 14%. Ce qui est déjà, excellent.

Entre 1950 et 1959, la bourse américaine a connu sa période la plus faste. Elle a accumulé +492% de croissance. Un rallye ultra payant offrant au investisseurs une moyenne annuelle composé de 19%.

N’allez surtout pas croire que les années 50 furent de tout repos en fait de volatilité et au plan géopolitique. Durant cette formidable période de prospérité, le monde a connu la révolution cubaine, la guerre froide entre les blocs de l’Est et de l’Ouest, la guerre de Corée, la crise du canal de Suez, la “déstalinisation” de l’URSS, l’instauration de la Ve République en France et les révolutions arabes en Égypte, Syrie, Liban et en Irak. C’est aussi pendant cette décennie que les américains inventèrent l’effrayante bombe thermonucléaire (bombe H).

Meilleures Decennies