Où placer son REER et son CELI en 2017?

Par 01/02/2017 placements
budget-definition-min-807x500

Encore cette année, la question se pose : mais où doit-on investir ses REER et ses CELI? Ma réponse vous semblera quelque peu floue, mais elle est comme le contexte géopolitique mondial finalement. Je vous dirais qu’en 2017 il faut investir ses économies avec prudence et stratégie. Cette année sera remplie d’embûches et de revirements. Juste du côté américain, ça promet, mais la montée du populisme affecte déjà la France, l’Angleterre, l’Allemagne et l’Italie. Quant à la Chine, son économie est toujours source d’inquiétudes.

Dangers

2017 sera une année où les titres de vos portefeuilles devront être sélectionnés méticuleusement. Pourquoi? D’abord parce que certaines politiques protectionnistes et mesures fiscales risquent de pénaliser des milliers d’entreprises et en favoriser d’autres. Tout ça au moment où la majorité des indices de marchés sont trop chers! Par exemple, le ratio cours-bénéfices du S&P500 est à 25,76. Soit 10 points au-dessus de sa valeur normale historique! À l’exception des marchés émergents, il est difficile d’identifier les aubaines.

Lorsque les évaluations des marchés débordent significativement de leur moyenne, le risque atteint son paroxysme et la gestion passive ou indicielle plus hasardeuse. Mieux vaut sortir des sentiers battus et chercher les occasions. Comme elles sont de plus en plus rares, il faut être imaginatif et travailler plus fort. Ajoutons des pressions inflationnistes et une forte volatilité des taux de change, on aura l’impression de jongler avec des couteaux affûtés sans manche! La gestion active, vous protégera donc des replis importants en ciblant les anomalies de marché, les secteurs négligés et en évitant les actions et obligations surévaluées.

10 portefeuilles de placements exceptionnels

Je vous ai préparé deux tableaux d’idées porteuses pour 2017 et les trois à cinq années à venir. Le premier est constitué de cinq fonds généralistes qui s’adaptent très bien à toutes conditions économiques. Le fonds qui correspond à votre profil d’épargnant pourrait abriter la totalité de votre contribution annuelle. Quant à la seconde liste, elle est constituée de fonds plus ciblés et plus volatils, mais nettement avantagés par la conjoncture actuelle. Utiliser 5 à 15% de la somme totale de vos actifs en REER ou CELI pourrait convenir.

Attention, les produits d’investissements cités ne sont pas nécessairement appropriés pour vous. Il est recommandé de consulter un professionnel inscrit à l’AMF avant d’investir. Aussi, les conseillers qui n’ont pas l’obligation de vendre des produits de leur bannière, qui n’ont ni quota de vente, bonis et prime lié à un volume de vente sont plus enclin à favoriser votre meilleur intérêt.

tableau2-01

tableau21-01

Stratégies et plan financier

Si vous n’avez pas encore de plan financier ou au minimum un portrait d’ensemble de vos actifs et des projections financières à long terme, Il faut y voir. C’est sans doute le point de différenciation le plus significatif de notre cabinet Major Gestion Privée / Gestion de patrimoine Assante. La répartition des actifs de nos clients repose sur une logique, une stratégie d’ensemble au service du patrimoine financier. Courir après le rendement à court terme est non seulement coûteux en terme de frais et de risque, mais c’est également contre-productif.

Si vous avez un bon plan financier et une répartition d’actifs tactique comme nous en concevons chez Major Gestion Privée, ce sera facile. Vous n’avez qu’à déposer les sommes qui vous conviennent, soit 5 500$ au maximum pour le CELI et 18% de votre revenu gagné ou un plafond de 25 370$ du REER en suivant le modèle établi. Les révisions trimestrielles permettent de participer à des nouvelles opportunités, de prendre ses profits et d’ajuster les proportions des titres selon l’évolution du contexte économique.

Source Photo: Placements Mackenzie