Top 10 : Les meilleures résolutions financières de 2020

A young boy dressed as a businessman gives the thumbs up sign as there is some good business happening. He sits at his desk with retro computer and phone.

Pour débuter la nouvelle année du bon pied, voici notre top 10 des meilleures résolutions financières de 2020. Quoi ? Votre situation est parfaite? Vous appliquez déjà intégralement TOUTES ces recommandations? Formidable. Alors dans ce cas, rendez service à des proches et partagez cette liste avec eux. :)

10-Payez vos dettes coûteuses. On ne le répétera jamais suffisamment, « qui paie ses dettes s’enrichit ». Et si vous trainez un boulet financier sur vos cartes de crédit vous ne vous en sortirez jamais! Par exemple, si vous avez un solde impayé de 5000$ sur votre carte de crédit dont le taux est 19,9%, en ne payant qu’un minimum de 5%, il vous faudra faire des paiements mensuels de 250$ pendant 6 ans. A terme,

Vous aurez déboursé 7 210$ en capital et intérêts. Lorsque vos dettes couteuses seront chose du passé, de grâce maintenez votre nouveau mode de vie qui consiste à « vivre bien en dessous de vos moyens ».

 9-Automatisez vos contributions REER, REEE et CELI. Pour briser la malédiction de l’endettement systématique, rien de mieux que l’épargne automatique. Faites donc prélever automatiquement à chaque quinzaine vos contributions au REER, au régime-épargne études et à votre CELI. Ainsi, vous ferez immédiatement de l’intérêt. Rappelez-vous : il n’y a pas de petits montants. Supposons qu’après avoir remboursé votre dette de carte de crédit à raison de 250$ par mois, vous instaurez une contribution CELI automatique de 125$ à chaque deux semaines. Avec un rendement moyen de 5% (obtenu avec un fonds équilibré de revenus), vous obtiendrez une cagnotte de plus de 21 000$ dans 6 ans! Wow.

 8-Comparez la performance de vos placements avec la moyenne de l’industrie et ajustez la répartition. Lorsque nos rendements sont bons, il n’est pas très tentant de changer quoi que ce soit, mais il faut pourtant y voir en toutes circonstances. Revoir sa répartition et la pertinence des éléments qui composent son portefeuille devrait se faire au minimum une fois/ l’an. Prenez le temps de le faire. Il vous faut bien comprendre pourquoi votre conseiller et les experts qui l’entourent ont sélectionné certains titres et en ont abandonné d’autres. Est-ce que tout ça répond à une stratégie? Est-ce que votre portefeuille est suffisamment diversifié …ou simplement éparpillé? Vous devez aussi pouvoir regarder des analyses comparatives qui démontrent qu’à long terme (10, 15 ou même 20 ans), votre portefeuille tiendra la route et bénéficiera de rebalancements opportuns.

top 10 7-Dotez-vous d’un vrai plan financier et successoral (par écrit). Comment voulez-vous savoir s’il est possible d’atteindre vos buts si vous n’avez pas de plan? Impossible de construire un pont solide et fiable sans plan, n’est-ce pas? Dans le même ordre d’idée, confierez-vous l’entretien de votre voiture neuve à un mécano qui « improvise » et tente de deviner ce qu’il faut remplacer? Vos finances personnelles non plus ne doivent pas changer de direction au gré des humeurs de ceux qui vous entourent, des modes ou de vos craintes. Si ce n’est pas déjà le cas, cette année vous avez besoin de l’assistance d’un véritable planificateur financier. Ce professionnel de la finance personnelle suit des normes, des processus, des règles qui ont fait leurs preuves. Votre planificateur est LE spécialiste qui supervisera tous les aspects du plan. Il fera pour vous, un inventaire et une analyse à 360 degrés de votre situation familiale, votre budget, vos placements, vos assurances, vos projets de famille, de retraite, des aspects légaux et bien d’autres. Le plus détaillé et précis sera votre plan, plus vos chances d’atteindre vos buts augmenteront.

 6-Renégocier les taux d’intérêt de vos prêts et cartes de crédit. N’hésitez jamais à revoir même avant terme, les conditions de vos prêts, marges, hypothèques et autres conditions de vos cartes de crédit. Malgré certaines pénalités, il peut parfois être très rentable de briser son contrat en vigueur pour mettre en place une nouvelle entente à conditions plus avantageuses. Les banques virtuelles sont habituellement beaucoup plus souples et offrent des taux plus alléchants que les banques et caisses traditionnelles à succursales.

 5-Renégocier le coût de vos assurances de dommages. Dans le même esprit, il faudra aussi renégocier les conditions et primes de vos polices d’assurances habitations, responsabilités civiles, automobiles et autres. La compétition est féroce et les coûts sont très variables d’une compagnie à l’autre. N’oubliez pas, en 2020 les cabinets sont maintenant tenus de vous informer s’ils « magasinent » réellement auprès de plusieurs assureurs ou s’ils sont liés par entente à une poignée de fournisseurs. C’est LA différence entre un courtier qui travaille dans VOTRE intérêt et les « représentants-vendeurs » exclusifs.

 4-Réévaluer votre profil de tolérance à la volatilité. Votre profil d’investisseur peut évoluer dans le temps. En fait, IL DOIT évoluer. À mesure que vous gagnez en âge, en apprenez sur l’économie, la finance et que vous connaissez mieux vos réactions émotives face aux mouvements du marché, votre tolérance se transforme. Parfois, certains projets de vie comme l’achat d’une maison, une voiture, un chalet ou la naissance d’un enfant vous indiqueront que votre horizon raccourcit. Dans des cas semblables, il faudra diminuer les risques et être plus prudent. À l’opposé, un héritage, une augmentation de salaire, la vente d’un actif ou même d’une entreprise peut apporter de nouvelles liquidités importantes qui pourront être investies à long terme et diminuer votre insécurité matérielle.

 3-Trouvez-vous 2,3 ou 4 sources de revenus passifs. Qu’est-ce qu’un revenu passif? C’est un revenu qui se fait SANS votre intervention directe et sans obligatoirement nécessiter votre présence constante. Par exemple; publier un livre, un documentaire, une application, lancer une entreprise et vendre des franchises… ou encore une conférence en ligne qui engendre des revenus récurrents de droits d’auteurs, de royautés et d’abonnements. Méfiez-vous cependant ce de qui est TRÈS à la mode. Comme disait si bien Warren Buffett : « On ne peut s’enrichir avec ce qui est populaire ». L’immobilier à revenus est un bon exemple d’investissements très « IN » mais, où il est de plus en plus difficile de réussir des coups d’argent rapides. Présentement, « vendre des formations », du coaching et des conférences pour devenir investisseur immobilier à succès est probablement plus rentable que de s’acheter des portes dans un marché saturé.  Peu importe votre domaine de prédilection, les sources intéressantes de revenus passifs seront toujours reliées à votre niveau d’expertise, de connaissances et surtout aux brillantes solutions que vous proposerez pour répondre à des besoins réels.

 2-Planifiez des projets à long terme. L’argent a quelle signification pour vous? Est-ce un outil, un moyen de transport, un symbole de réussite ou le ticket d’entrée de vos ambitions? Cette année, prenez donc le temps de réfléchir à sa signification. Quel sens pourriez-vous donner à vos économies? Pourquoi avez-vous des REER? À quoi serviront les sommes accumulées dans votre CELI depuis 2009? Je vous encourage à vous fixer des objectifs précis à moyen et long terme. Ça peut être l’achat d’un chalet dans 7 ans, un voyage de rêve d’un mois en Italie, lancer une start-up techno dans 4 ans avec vos enfants, … non seulement, des buts précis font des merveilles au moral, ils vous permettent également de gérer avec une plus grande efficacité une partie significative de votre patrimoine. Vos finances ne s’en porteront que mieux!

 1-Éduquez-vous sur la finance… et vous prendrez de meilleures décisions financières. Écoutez des balados, suivez des cours et lisez beaucoup sur la gestion et la finance personnelles. À ce sujet, en voici quelques ouvrages dignes d’intérêt.

  • 99 trucs pour s’enrichir – par un collectif d’auteurs
  • Père riche, père pauvre de Robert T. Kiyosaki
  • Le Barbier riche de David Chilton
  • Réduisez vos impôts par André Boulais
  • Petits secrets et gros mensonges de votre banquier de F.Major
  • Réfléchissez et devenez riche par Napoleon Hill
  • Histoire de fric d’Isabelle Ducas
  • Les finances personnelles pour les nuls par Eric Tyson
  • Mon téléphone me coûte vraiment trop cher d’Alain McKenna
  • Lire et tirelire (tome 1,2 et 3) par Charles Hunter-Villeneuve

Si après cela, vous avez toujours une grande soif d’apprendre davantage sur le sujet, voici la liste des 150 ouvrages les plus populaires du site LesLibraires.ca .