Rappels importants sur le REER et le CELI

REER-Sucre

 

  • Le maximum que vous pouvez cotiser à votre REER est de 18% de votre revenu gagné jusqu’à un plafond de 27 230$.
  • Pour que votre contribution soit déduite des revenus de 2020, vous devez l’effectuer avant le 2 mars 2021.
  • Le plafond de cotisation au CELI pour 2021 est de 6000$. Il n’y a pas de date limite. La somme des cotisations depuis 2009 est de 75 500$.
  • La contribution au CELI n’est pas déductible du revenu gagné, mais contrairement au REER, les retraits ne sont pas imposables

Si le mois de mars, nous amène le « temps des sucres », le mois de février lui, nous amène « la saison des REER ». C’est souvent en ces termes que les campagnes de marketing des institutions financières présentent le dernier droit de la période de cotisation au Régime enregistré d’épargne retraite.

Que vous soyez un professionnel, un entrepreneur, un salarié ou travailleur autonome, le REER est une formidable occasion à ne pas manquer de VOUS payer avant que le fisc passe le râteau dans vos épargnes durement gagné.

Ceux qui ont touché la PCU et la PCRE en 2020, ont tout intérêt à cotiser au REER. Cela peut avoir des effets spectaculaires dans la tranche des revenus totaux comprise entre 38 000 et 51 000$. Le fiscaliste Dany Provost a calculé qu’une cotisation à un REER de 12 000$ pourrait ne coûter que 1701$ à une famille monoparentale comptant 3 enfants.

Si durant la pandémie vous avez été très économe, il peut être opportun de rattraper une partie ou la totalité de vos droits de cotisations inutilisées. Les montants inutilisés peuvent être très importants, car, on peut reculer à l’année 1991.

La somme de vos droits de cotisation inutilisés en REER et CELI figure dans MonDossier à l’ARC ou sur l’App MonARC.

Attention, on ne peut pas espérer recevoir un remboursement d’impôt supérieur à la somme de vos impôts annuels. Si par exemple, vous avez droit de rattraper 110 000$ en REER inutilisé, mais que la somme de vos impôts est de 37 000$, vous devriez étaler sur deux ou même trois ans cet exercice. À terme, vous allez pouvoir récupérer davantage d’impôt.

Qu’est-ce que le revenu gagné ?

Le REER n’est pas pour tout le monde, mais presque. Contrairement à la croyance populaire, même les enfants peuvent y contribuer. Il faut cependant avoir déclaré du « revenu gagné ». De quoi s’agit-il exactement?

Le revenu gagné englobe :

  • Revenus d’emploi
  • Revenu d’entreprise non incorporée
  • Revenus de location net d’un immeuble
  • Indemnités d’invalidité du RPC ou de la RRQ
  • Pension alimentaire imposable

Plusieurs sources de revenus sont donc exclues du calcul dont tous les revenus de placement y compris les dividendes, les prestations de retraite, les allocations d’un RPDB, les prestations liées à un décès et les sommes reçues d’un REER ou FERR et FRV.

CONSEILS

  • Il peut être avantageux de ne pas cotiser au REER pour une année exceptionnelle où vos revenus gagnés ont été plus faibles. Réservez donc, ces montants dans votre CELI pour ensuite les rediriger dans le REER l’année suivante, lorsque vos revenus remonteront.
  • Dès que vos enfants gagnent des revenus, faites l’effort de produire leur déclaration (même s’ils n’ont pas d’impôt à payer), vous allez immédiatement leur constituer des droits de cotisation REER qu’ils seront très heureux d’utiliser lorsqu’ils gagneront des revenus plus importants.
  • Les entrepreneurs qui se paient uniquement en dividendes devraient songer sérieusement à se verser une portion en salaire afin de pouvoir cotiser au REER.
  • Si vous revenus gagnés sont souvent sous les 40 000$, songez à utiliser le CELI au centre de votre stratégie d’accumulation de retraite.