Petit CELI deviendra grand

Snow ball slides downhill and speeds up.

La nouvelle année amène une nouvelle occasion de contribuer au Compte d’Épargne Libre d’Impôt. Ce compte est souvent négligé par les investisseurs. Il est soit sous-utilisé ou innefficient et souvent très mal compris.

Encore cette année, la contribution maximale au CELI est de 6000$. Si vous n’y avez jamais contribué depuis sa création en 2009, vous avez droit d’y déposer 75 500$.

Pour être en mesure de combler tout l’espace, vous deviez avoir 18 ans en 2009. Contrairement au REER, le plafond de cotisation du CELI n’est pas établi en fonction du revenu, mais simplement à partir d’une directive annuelle du ministre des Finances.

Voici les plafonds des années passées :

2009, 2010, 2011 et 2012 = 5000$ par année

2013 et 2014 = 5 500$

2015 = 10 000$

2016, 2017 et 2018 = 5 500$

2019, 2020 et 2021 = 6 000$

Maximiser son efficacité

Pouvoir investir sans impact fiscal est une occasion formidable. Cette particularité unique ne se retrouve dans aucun autre régime. Ni le REER, le CRI, le FERR et le FRV n’offrent cette caractéristique imbattable. Ce n’est pas non plus le cas du REEE. Contrairement à la croyance populaire, les retraits du REEE sont imposables, mais, dans les mains du bénéficiaire soit, l’enfant. S’il a peu ou pas d’autres revenus… il n’y aura peu ou pas d’impact.

Quant au CELI, le traitement est universel. Les gains sont non-imposables. Jamais. Et ce pour tous les Canadiens majeurs. Cela vaut autant pour une personne bien nantie que pour quelqu’un ayant un patrimoine très modeste. Cela est particulièrement intéressant si on vise à conserver le plus longtemps possible l’intégrité de ses pensions gouvernementales ou accéder au « supplément de revenu garanti ».

Lorsque vient le temps de répartir ses capitaux entre ses différents comptes de placements comme le REER, REEE, compte au comptant et régime de retraite, il est recommandé de placer ses investissements les plus dynamiques ou générateurs de croissance dans le CELI. Vous pourriez y déposer vos actions de petites et moyennes capitalisations, les récentes IPO (actions nouvellement introduites en bourse), les titres technologiques ou de marchés émergents. L’effet boule de neige peut être saisissant!

Si la valeur de vos titres dans le CELI bondit et crée un profit important au fil du temps, il sera totalement libre d’impôt.

Des placements sectoriels dans une CELI peuvent offrir un complément de diversification intéressant. Les investisseurs ayant un portefeuille modéré ou équilibré de gestion privée d’un million de dollars ou plus peuvent très bien allouer quelques milliers de dollars annuellement à une approche dynamique dans un compte d’épargne libre d’impôt. Cela peut générer une croissance attrayante totalement exempte d’imposition.

Par exemple, 6000$ investis annuellement depuis 2009 dans notre portefeuille de technologie de l’information valent aujourd’hui 425 317$.

Comprenez-vous pourquoi le CELI est notre compte chouchou ?

  • Un CELI n’est pas approprié pour servir de compte d’urgence. Dans un fonds de prévoyance, il faut détenir des capitaux liquides sans risque (qui rapportent peu d’intérêt imposable)
  • Ce n’est pas non plus recommandé de s’en servir compte d’opérations courantes
  • Un dépassement des cotisations entraine des pénalités de 1% par mois

Sources : https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/impot/particuliers/sujets/compte-epargne-libre-impot/cotisations.html

*Simulation créée avec le Laboratoire Morningstar en janvier 2021.