Investir avec Danoff

Will Danoff

Si vous souhaitez vous assurer de pouvoir investir avec Danoff, vous êtes au bon endroit.

L’homme de 108 milliards qui bat le marché! -Wall Street Journal

Le cahier abîmé qui coiffe ce texte appartient à Will Danoff. Dans cet aide-mémoire qui pourrait se retrouver dans le sac à dos de n’importe quel étudiant universitaire un peu brouillon et distrait, se trouve les notes et les symboles boursiers des actions dont les membres de la haute direction ont été visités « en personne » par monsieur Will Danoff. Et depuis 1990, 35 000 sociétés ont reçu cette attention particulière. Formé par le légendaire gestionnaire du fonds Fidelity Magellan, Danoff amasse et analyse lui aussi, plus de données que quiconque. Et ses visites en personne procurent une vision qu’aucun analyste rivé à son écran comme à un jeu vidéo ne parviendra à saisir.

Est-ce que ça fonctionne?

danoffEt comment! Depuis que Will Danoff est à la tête du fonds Fidelity Contrafund, soit depuis le 17 septembre 1990, il a dégagé un rendement annualisé net de 12,7%. Cette performance surclasse de 2,9% annuellement le S&P 500, l’un des indices de marché les plus difficiles à dépasser. Concrètement, si vous y aviez investi 100 000 $ en 1990, vous auriez aujourd’hui une cagnotte de 2 312 070 $. Vous avez bien lu, il a su transformer 100 000 $ en un magot de plus de 2,3 millions. Investis dans le S&P 500, la même mise vaut aujourd’hui la moitié moins soit, 1 181 840 $ .

Ce gestionnaire d’exception de 56 ans est la preuve que les robots-conseillers et les fonds indiciels ne remplaceront pas de sitôt l’humain. En parlant quotidiennement avec des dirigeants hauts placés et des cadres gestionnaires, il obtient des informations de nature à préciser ses recherches ou encore à peaufiner une idée porteuse. Danoff vient à connaître tellement bien la direction des compagnies qu’il suit, qu’il se fait également un portrait des fournisseurs, des concurrents et de tout ce qu’il pourrait influencer leur productivité et la rentabilité. Lorsqu’un de ses chefs préférés (opération, finance ou direction) quitte pour une autre entreprise, il n’est pas rare qu’il investit dans la nouvelle entité.

Interrogé par le Wall Street Journal l’automne dernier, Danoff déclarait :

« Je parle avec des cadres dirigeants avisés, qui m’apprennent des choses sur leur entreprise tous les jours et cette information nous permettra de faire des bons placements à long terme pour nos porteurs de parts. »

Ces récentes rencontres expliquent peut-être pourquoi il détient présentement un pourcentage d’actions d’Alphabet (Google), de Facebook et de Berkshire Hathaway plus élevé que l’indice S&P 500.

Aux États-Unis, le Fidelity Contrafund est maintenant un géant de 108 milliards $ d’actifs sous gestion. Et bonne nouvelle, la touche magique de Will Danoff sera disponible pour la toute première fois aux investisseurs canadiens. Dès le 26 janvier 2017, chez Major Gestion Privée/ Gestion de patrimoine Assante nous serons en mesure d’intégrer des parts de son nouveau fonds dans votre portefeuille d’investissements. Plus que jamais, le contexte géo-politique américain, mais également européen commandent une sélection minutieuse des titres qui seront favorisés ou pénalisés par une réorganisation de l’échiquier économique mondial.

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir davantage