Guide du nouveau millionnaire

Par 02/07/2012 planification
DSC01094

De temps en temps, vous entendez parler d’un entrepreneur qui vend sa compagnie 3-4, 10, 25, 100 millions de dollars! Ça étonne mais la chose, pourrait bien vous arriver un jour. Est-ce votre but? Que feriez-vous si ce joyeux problème vous tombait sur les bras? Sauriez-vous administrer des centaines de milliers de dollars ou des dizaines de millions? Comment faire pour vous assurer de finir des jours paisibles et en laisser à vos descendants?

D’abord si la nouvelle se rend aux médias, croyez-moi les propositions vont vous pleuvoir dessus. Pour garder la tête froide, voici un petit guide du nouveau millionnaire!

1-) Gardez-vous d’ébruiter l’information. Ne partagez la nouvelle qu’avec des intimes. Et partez donc en vacance pour une ou deux semaines. Le temps que la poussière retombe.

2-) Au préalable, ouvrez des comptes bancaires à haut rendement. Ne faites pas la gaffe de confier la sommes totale à votre prêteur principal. Voici les institutions les plus généreuses: Ally, Manuvie, ING, Banque B2B. La banque ou caisse du coin? Vous en connaissez des généreuses en temps normal? Pas moi.

3-) Dans l’isolement, réfléchissez et prenez des notes sur vos rêves et vos buts. Départagez ensuite vos désirs de vos caprices.  Vous pouvez en profiter pour remettre en question votre situation professionnelle. Pensez à une année de congé sabbatique, si c’est trop confus.

4-)Voulez-vous immédiatement prendre votre retraite? Si la somme est importante, c’est un pensez-y bien. Si vous placez une cagnotte de 50 millions à 4%, vous toucherez des intérêts annuels de 2 millions $ sans entamer votre capital! ATTENTION, vos intérêts seront taxables. A ce sujet, une bonne analyse et planification de la répartition des investissements vous évitera de payer plus d’impôt qu’il n’en faut. La gestion de fortune ne se fait pas comme la gestion standard. Un bon conseiller gestionnaire indépendant et objectif (inscrit à l’AMF) calme et avec de bonnes qualités d’écoute est suggéré. Au cas où… voici un lien vers son site 😉 Major Gestion Privée!

5-)Visualisez la valeur de vos désirs et projets d’affaires ainsi que les sommes annuelles nécessaires pour satisfaire votre niveau de vie et vos rêves. Si vous considérez que 500 000$ par année est formidable… alors, vous pouvez très bien faire d’importants dons à des organismes qui rejoignent vos valeurs ou à des proches. Laissez ensuite l’excédent vous faire vivre…

6-)Pour les dons à des intimes ou à la famille, offrez des revenus réguliers plutôt que de grosses sommes. Idéalement sous forme de placements dont SEULS les intérêts sont versés pendant plusieurs années. Comme ça, la situation sera claire et sans ambiguïté. Ils apprendront à se débrouiller et se rappelleront du geste pour longtemps. Il pourra être fort pratique d’établir une fiducie familiale et nommez des administrateurs pour que la gestion de ces avoirs se fasse dans les règles de l’art.

7-)Lorsqu’on obtient de bonnes sommes par vente d’une entreprise ou gains extraordinaires, on peut planifier notre autonomie financière en fonction d’un décaissement de l’actif ou d’une préservation du capital. En décaissant… on vise à mourir cassé. On souhaite tout dépenser puis pousser son dernier souffle. C’est très difficile à synchroniser!  Sachez tout de même qu’avec 50 millions à 4%, vous pourrez vous permettre de dépenser 207 000$ par mois et vous mettrez 40 ans à épuiser le magot et les intérêts!

En préservation de capital, on souhaite laisser une somme importante en héritage. Mais l’un n’empêche pas l‘autre. Si la santé vous le permet, vous pouvez très bien vous assurer pour plusieurs millions… et décaisser le maximum de votre vivant!

Si vous souhaitez vous amuser à élaborez des scénarios, la section de mon site Calculateurs et Stratégies vous aidera à visualiser toutes vos belles idées.