L’éducation financière de vos ados commence par vous

Par 07/12/2016 finance
Teen removing money from wallet

En matière d’éducation financière, les parents ont énormément d’influence sur les comportements financiers futurs des enfants. L’enseignement des notions de base en économie n’est plus obligatoires à l’école. Pourtant, si durant leurs premières années, vos enfants ne sont pas sensibilisés sur la saine utilisation de l’argent ils entreront dans leur vie adulte avec des lacunes importantes. Ils deviendront des proies faciles pour les fraudeurs et les beaux parleurs. Mais par où commencer?

Le chèque de paye: Expliquez-leur d’où vient votre argent et où il s’en va. Montrez-leur votre talon de paye et détaillez chaque poste. Vous recevez 1000$? 250$ vont en impôt, 90$ en assurance, 75$ en épargne…etc. Ils retiendront sans doute que l’argent est plus difficile à gagner qu’il n’y paraît.

Vos dépenses courantes: S’il vous reste 585$, ils doivent savoir que vous devrez payer le loyer, les taxes municipales, la voiture, l’essence, le téléphone, le câble, l’Hydro, l’épicerie… Soyez transparents. La réaction la plus courante des adolescents lorsqu’ils prennent conscience du peu qu’il reste est l’étonnement et ensuite vient l’empathie. Ils comprennent soudainement vos angoisses de fin de mois et deviennent moins exigeants.

Le CRÉDIT n’est pas un ami: Insistez régulièrement sur ce point; le crédit est un outil de dernier recours. Il faut dépenser SON argent et pas plus. Il faut porter une grande attention au taux en vigueur. Traîner un solde impayé n’est jamais bon. Expliquez que chaque individu est fiché par un « dossier de  crédit ». Ce dossier qualifie les habitudes de remboursement des prêts. Il nous suit toute la vie. Un mauvais dossier ferme la porte à l’achat d’une maison, d’une voiture, mais aussi d’un simple téléphone cellulaire. Payer ses factures à temps est une obligation. Y faillir est impardonnable.

L’inflation: Comme si on n’en avait pas suffisamment à payer, voilà un phénomène planétaire étrange qui diminue notre pouvoir de consommer : L’inflation est l’ennemi de toutes les familles. Comme tout coûte de plus en plus cher, on veut des hausses de salaire. Si le patron nous les accorde, il devra également augmenter les prix de vente de ses produits et services. Ça se répercute inévitablement partout.

L’épargne: Les ados auront tôt fait de remarquer que sur votre chèque de paye, il y a un poste appelé « épargne ». Vous avez peut-être aussi des CELI ou des REER. Les p’tits vites vous diront de piger là pour payer ses sorties, son vélo neuf ou la mise de fond de sa première voiture. Rappelez-leur que ce poste est aussi important que l’impôt, les taxes et le loyer! C’est « pas touche »! Il faut faire de l’épargne en cas d’urgence comme la maladie, les accidents, le toit qui coule ou la perte de votre emploi. Comme parents responsables, vous devez conserver des réserves.  Ces comptes sont aussi là pour financer vos voyages futurs, la rénovation du sous-sol et votre retraite.