Bourse; ne laissez pas le maniaco-dépressif aux commandes.

Par 24/08/2015 bourse
Montagnes Russes

Vendredi dernier le Dow Jones a effacé  -531 points! Il a connu une de ses pires journées depuis la crise financière de 2008-2009. Et aujourd’hui, ça continu. Vous venez d’être témoin des limites de la gestion indicielle. Pas chère en effet, mais combien coûteuse lors des vendredis et lundis noirs.

Je me souviens il n’y a pas si longtemps, les adorateurs de la gestion indicielle se pressaient dans le tourniquet médiatique pour vanter ses mérites et escamoter grossièrement ses défauts.

peurAcheter les indices, c’est placer un maniaco-dépressif qui refuse sa médication, aux commandes de son REER et de son CELI. Quand ça va bien « tout est extraordinaire, formidable et tellement facile. Pas besoin de vérifier la profitabilité des sociétés, on achète l’indice et c’est prodigieux. »

Mais quand ça va mal, l’indice décroche, panique et on cherche les coupables. « Vite, il faut vendre et sortir de là, avant que tout n’éclate ! C’est l’apocalypse. Ce sera pire que 1929… »

Vendre, envier, s’exciter, acheter, nier, paniquer, vendre, envier,… Voilà à quoi se résume le cycle du « suiveux » des indices boursiers. Ça n’a pas de sens ! À l’opposé, la gestion active pratiquée par la majorité des caisses de retraite et notre cabinet permet de réduire l’ampleur des baisses temporaires et de s’approcher, voire surpasser les gains du marché en choisissant des titres qui ne sont pas toujours au goût du jour. En s’éloignant volontairement des projecteurs et du bruit de la foule et en conservant des liquidités durant les périodes d’euphorie on parvient à limiter les baisses et … à acheter à rabais. Pour évaluer l’efficacité d’une équipe de gestion active, les ratios de capture sont très révélateurs. Ils nous disent si le portefeuille a ce qu’il faut pour perdre moins que les indices et gagner autant ou davantage.

Non, je ne suis pas surpris par ces corrections de marché. Il y en a toujours eu et on en reverra encore. Je suis même un peu content pour mes investissements et ceux de mes clients. Enfin des aubaines !